Etes anglais – la saga des Cazalet t1, de E.J.Howard (traduction : A.Neuhoff)

La-saga-des-Cazalet-I-Etes-anglais

Editions Table Ronde  – 576p 12/03/2020

LC avec Myriam Veisse et Stéphanie Lavanga

 

Quatrième de couverture :

Juillet 1937. À Home Place, au coeur du Sussex, jardiniers, femmes de chambre et cuisinière sont sur le pont. La Duche orchestre le ballet des domestiques avant l’arrivée de ses trois fils, Hugh, Edward et Rupert Cazalet, en chemin depuis Londres avec épouses, enfants et gouvernantes. Où dormira Clary, adolescente mal dans sa peau en plein conflit avec sa belle-mère ? Quelle robe portera Villy, ancienne ballerine désormais mère au foyer ? Polly, terrorisée à l’idée qu’une guerre éclate, s’entendra-t-elle avec sa cousine Louise qui rêve de devenir actrice ? Rachel, la seule fille de la Duche, trouvera-t-elle un moment pour ouvrir la précieuse lettre de son amie Sid ? Non-dits, chamailleries, profonds chagrins… Aux préoccupations des adultes font écho les inquiétudes des enfants, et à la résilience des femmes, qu’elles soient épouses, fillettes ou domestiques, répond la toute-puissance – ou l’impuissance – des hommes. L’été regorge d’incertitudes mais, sans l’ombre d’un doute, une nouvelle guerre approche : entre pique-niques sur la plage et soirées auprès du gramophone, il faudra inventorier lits de camp et masques à gaz.

Impressions…

Ah la la quelle belle couverture ! Je ne résiste pas aux belles couvertures…

Chronique d’une certaine bourgeoisie de la société anglaise durant les étés 1937 et 38 dans le Sussex, à la veille de la Seconde Guerre Mondiale, cette lecture, heureusement commune pour la motivation, fut difficile à finir !

Cela raconte des tranches de vie des différents membres d’une grande famille, les Cazalet, et de leurs nombreux domestiques, un peu à la manière de Downton Abbey (mais en moins aristocratique). Malheureusement le parallèle avec la série s’arrête là car si dans un film ou une série, les petites anecdotes de la vie quotidienne et les allers-retours sur les différents personnages peuvent maintenir l’intérêt voire le suspense et être charmants, dans un livre de 576 pages, c’est un peu long…

Le roman n’est pourtant pas dénué d’intérêt : ce rythme lent, si british, est bien adapté à l’ambiance champêtre et les personnages sont très bien campés, surtout les adultes, horripilants ou attachants, qui dévoilent petit à petit leur nature réelle, faite de compromis, de résignation, de rêves ou de projets.

Et sous des allures de roman charmant sur la vie quotidienne de cette catégorie de la société anglaise du début du XXème siècle, le livre aborde des thèmes plutôt   intéressants : la vie des femmes, souvent limitée à l’époque à la vie maritale et au foyer, l’éducation des enfants si différentes selon si on naissait fille ou garçon, la politique avec en fond la montée du nazisme et la position de la Grande Bretagne, et enfin la guerre qui se profile et va sans doute influer sur la vie des différents membres de cette nombreuse famille.

Un roman prometteur, donc. Et pourtant, je l’avoue, j’ai trouvé deux bémols à ce roman qui m’ont rendu le livre difficile à terminer :

– un rythme trèèèèèèèès lent, trop lent, et si peu d’action.

– trop, beaucoup trop d’anecdotes looooongues sur les activités des enfants qui ne m’ont pas intéressée du tout.

Merci à mes deux copines de lecture de m’avoir bien fait rire et contribué à ce que je finisse ce livre !

Malgré cela, je pourrais me laisser tenter par le 2eme tome car il promet plus d’action (la guerre est là), générale et individuelle. Ce tome était sans doute celui de la présentation des personnages et de leur situation à la veille d’un bouleversement mondial.

Merci à Myriam et Stéphanie de m’avoir accompagnée dans cette LC.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s