Soirée littérature américaine ! Avec Francis Geffard et Callan Wink

Quelle belle rencontre que celle avec Francis Geffard et Callan Wink !

2017-09-30 20.34.39

les Gentils Libraires du Grenier, Dinan (22) – Callan Wink et Francis Geffard

Francis Geffard d’abord,  est libraire (créateur et PDG des 1000 pages, à Vincennes), éditeur (il a créé les collections Terre indienne et  Terres d’Amérique  chez Albin Michel) et à l’origine du festival America . Il a découvert dès 2011 le jeune Callan Wink (27 ans à ce moment-là), grâce à une nouvelle (déjà celle qui donne le titre au recueil) publiée dans le New Yorker. Il avait alors pris contact avec le jeune auteur et quelques années plus tard, ils publient ensemble « courir au clair de lune avec un chien volé » (la nouvelle qui donne son nom au recueil est justement celle publiée par le New Orker en 2011).

Francis Geffard a visiblement le chic pour découvrir les pépites (il s’est comparé lui-même, si, si, à un chercheur de truffes…!), de Louise Erdrich à Joseph Boyden, en passant par Anthony Doerr. Et il a l’enthousiasme contagieux ! Il parle très bien, avec passion, aussi bien de son(ses) métier(s) que de ses jeunes auteurs, il capte l’intérêt du public et manie l’humour avec naturel. Bref, on n s’ennuie pas à l’écouter nous parler de la situation des USA économiquement mais aussi par rapport aux minorités et notamment les Indiens (« Leur passé ne passe pas, il est leur présent » ), de l’édition de nouvelles, un genre qu’il affectionne mais pas vraiment lu en France, la découverte et l’accompagnement de jeunes auteurs américains, l’importance de la traduction « qui doit parfois s’éloigner du texte original pour mieux s’en rapprocher »…De nombreux sujets variés, donc, et un homme très accessible lors de l’apéro qui a suivi la rencontre !

Quant à Callan Wink, bien que réservé, il a su parler avec beaucoup de simplicité et de naturel de sa vie (enfance sans TV, idéale pour se lancer dans la lecture !), de son livre, de son goût pour les nouvelles. Il a aussi évoqué ses deux « métiers »-indispensables à son équilibre-  guide de pêche à la mouche l’été, écrivain le reste du temps, sa vie dans les grands espaces du nord ouest des USA (il vit dans le Montana), la situation désastreuse et précaire des Indiens… Et il a évoqué son amitié avec Jim Harrison, avec lequel il a partagé conseils d’écriture, longues conversations, parties de pêche…ainsi que son admiration pour l’écriture de Cormac McCarthy (un de ses  livres préférés est d’ailleurs « méridien de sang » de cet auteur). Tout cela avec humour et humilité ! Y compris lors de la séance de dédicaces et l’apéro où l’on a pu échanger un peu plus et sur des sujets très divers (la France, Dinan et son côté médiéval, le fromage (!) français, sa tournée en France et en Suisse (Oron, festival America, petit frère de celui de Vincennes),  ses deux prochains mois en résidence à Vincennes…), son futur premier roman sur lequel il travaille…Et pour lequel on espère bien le retrouver à Dinan !

Merci aux Gentils Libraires du Grenier, à Dinan, pour cette belle soirée, inoubliable.

Et vivement la prochaine, le  novembre, avec ….Craig Johnson !!!!!Yeaaaah !

Publicités

Callan Wink, Courir au clair de lune avec un chien volé

20170930_130726

Chose promise… ! Un petit retour sur la soirée passée en compagnie de Callan Wink, jeune auteur américain de 33 ans vivant dans le Montana, et de son éditeur français par l’intermédiaire de Francis Geffard, créateur de la collection « Terres d’Amériques » chez Albin Michel.

Comme vous vous en doutez, ce fut un très très beau moment de partage et d’écoute, sur de nombreux sujets relatifs aux USA, de sa littérature aux populations des grandes étendues de l’Ouest américain, de la situation actuelle des USA à l’émergence future de nouvelles formes d’art et d’expression, de l’écriture de nouvelles aux grands auteurs multiculturels actuels…Bref, un vaste programme !

Mais je commencerai par vous parler de Callan Wink et de son livre, un recueil de nouvelles VRAIMENT très réussi. Et là, ceux qui n’aiment pas trop ce genre se diront sans doute que ce n’est pas pour eux : alors pour une fois, NE PASSEZ PAS votre chemin ! Originalité au menu !

 

coeur gif anoimé Lire la suite